cgPage d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
La Tour Saint Gelin
LE VILLAGE DE VOS ENVIES......
 
Vign_La_Tour-Saint-Gelin_Eglise

PETITE HISTOIRE DE NOTRE EGLISE

 

La première église de notre bourg daterait de 1848. Auparavant, le lieu de culte était une chapelle située dans la ferme dite « des Robin » à gauche de l'église actuelle.

Cette église a brulé en 1909. L'hebdomadaire « La Semaine Religieuse du diocèse de Tours » du 26 novembre 1909 nous éclaire sur ce qui s'est passé.

L'incendie a pris dans la sacristie le dimanche 21 novembre vers 19h30, le curé se trouvait alors dans un village éloigné pour assister un mourant. La population pût sauver le Saint Sacrement, les chaises, les bancs, les statues, les lustres et le chemin de croix. Tout le reste a brûlé, y compris le clocher entrainant la chute des cloches, il ne restait plus que les murs (cf photo).

L'église fût reconstruite en modifiant la charpente.

Le même hebdomadaire du 14 juillet 1911 nous relate la bénédiction du nouvel édifice.

Dimanche 2 juillet à 10h30, Monseigneur Nègre, archevêque de Tours, et ses deux vicaires généraux entrèrent solennellement dans l'église au son de la fanfare paroissiale, qui se fera entendre plusieurs fois au cours de la cérémonie. L'assemblée fut si nombreuse qu'elle remplit les 3 nefs et déborda sur la place. Un cœur de jeunes filles de la paroisse, avec leurs voix harmonieuses, rehaussait la beauté de la liturgie. Un banquet a réunis 200 convives autour de Monseigneur, du curé l’abbé Gaudron et du maire M. Crozon et de ses conseillers.

A 15h, l'unique cloche sauvée du désastre, appela aux vêpres qui clôturèrent cette belle journée avec une foule encore plus compacte que le matin.

Beaucoup plus récemment, la tempête Xynthia de février 2010 a fait tomber le fronton qui datait de 1848 (visible sur la photo ci-dessous de 1909). Martial Teston a retaillé bénévolement la croix du fronton et le conseil municipal a fait refaire un vitrail neuf sur le Saint patron de l'église et de la commune (cf photo).

(Recherches E. Varret)

 
Vign_la-Croix-Billard-fevrier-2016-A-555x223

Histoires de Lieu-dit ….

LA CROIX BILLARD  

Simon II de la Jaille, seigneur de La Tour Saint-Gelin, épousa en 1532 Simone de Montléon, fille de Louis de Montléon, seigneur de Cravant. Après un conflit avec Hector d’Availloles, seigneur de Roncé (Panzoult), il fut assassiné par Yves Billard « sbire du sieur de Roncé », qui fut exécuté en 1555 « près la maison de Fleuriot », aujourd’hui la Croix-Billard. Il eut deux filles : Françoise de la Jaille, qui épousa en 1563 Gabriel de Beauvau, seigneur du Rivau et Anne de la Jaille, qui épousa en 1566 le protestant Jean Poussart, seigneur du Bas-Vendré. Après l’assassinat de leur père, ces deux filles eurent pour tuteur François du Raynier, époux de Yolande de la Jaille, petite-fille de leur cousin Guillaume II de la Jaille.

Source : http://www.litteratur.fr     auteur : Pierre Marie DAQUIGNY

NDLR : Il est rare de voir un lieu-dit prenant le nom de « l’assassin » et non de sa victime 

 
Vign_Vitrail_saint_gelin
MAJ: 11/01/2018/CLF2014
Créer un site avec WebSelf