cgPage d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
La Tour Saint Gelin
LE VILLAGE DE VOS ENVIES......
 

FUSION DES COMMUNAUTES DE COMMUNES

Dans le cadre de la loi NOTRe et du Schéma Département de Coopération Intercommunale,  Monsieur le Préfet avait préconisé la fusion des 6 communautés de communes (CC) du Grand Chinonais (Chinon, Bourgueil, Azay-le-Rideau, Ste Maure-de-Touraine, L’Ile Bouchard et Richelieu).

Cette proposition a été refusée à 80 % par les élus des communes concernées qui ont souhaité le regroupement des communautés de communes de Ste Maure-de-Touraine, du Bouchardais et du Richelais.

Par arrêté du 9 mai 2016, Monsieur le Préfet a validé ce projet qui réunit les 3 CC à l’exclusion des communes de Cravant-les-côteaux,  Anché, Villeperdue et Sainte Catherine de Fierbois qui désirent rejoindre d’autres CC.

Cette fusion regroupe 40 communes pour un total de 25 585 Habitants. Les communes de moins de 1 000 habitants auront chacune 1 représentant et les communes de Ste Maure, L’Ile Bouchard, Richelieu, St Epain, Noyant de Touraine et Ligré  auront un nombre de sièges proportionnel au nombre d’habitants.

Comme chaque commune doit le faire, le conseil municipal s’est prononcé sur le nom, le siège et la gouvernance (nombre et répartition des sièges) de cette future communauté de communes au cours de sa séance du 15 novembre 2016.

A compter du 1er janvier 2017, la nouvelle communauté de communes se réunira pour élire le président, les vice-présidents et les membres du bureau ainsi que pour statuer sur les compétences.

Un nivellement des taxes (habitation, foncière, foncière non bâti, ordures ménagères et contribution foncière des entreprises) des trois communautés de communes sera effectué. Une augmentation, étalée dans le temps, s’imposera à nous.

 

L'EAU DU ROBINET

                        Un geste simple, ouvrir le robinet, oui, mais.... ... !!!.

                        La gestion de l'eau de notre village est confiée au SI.A.E.P. ?

                        Que cache ce sigle ?

Le Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau Potable de la région de Courcoué  exerce sa compétence en eau potable sous forme de délégation du service public. Il couvre les communes de Brizay, Chaveignes, Chezelles, Courcoué et La Tour Saint Gelin. L'exploitation du service est confiée depuis le 1er janvier 2010 à la SAUR par un contrat d'affermage s'achevant le 21 décembre 2021.

Le syndicat confie ainsi au délégataire la gestion du service, la gestion des abonnés, la facturation, la mise en service des  branchements et l'entretien des

infrastructures. Le précédent exploitant était VEOLIA.

L'entretien des bouches d'incendie est aussi assuré,  depuis peu, par la SAUR.

Situation géographique et démographique.

Le SIAEP compte 1860 habitants,  qui représente 1002 abonnés -  dont 333  pour notre commune. La superficie totale du syndicat est de 80 km2

pour une densité moyenne de 23.3 habitants par km2.

Il est aussi  intéressant   de connaître l'évolution de la population de notre village :  761 habitants en 1968 – 667 en 1975 – 596 en 1982 – 549 en 1990 -

534 en 1999, 550 en 2009 et 527 cette année.

En 2009, le parc immobilier du syndicat de Courcoué était constitué de :

774 résidences principales, 287 résidences secondaires et 82 logement vacants.

Structure et fonctionnement du réseau.

Le SIAEP de Courcoué est alimenté en eau brute par deux forages et trois

réservoirs.

. forage des Basses Charpentières situé sur le territoire de la commune – à une profondeur de  115 mètres – mis en service en 1985 -   qui débite un volume de 35 m3 / heure – l'eau est refoulée vers le réservoir* de la Crèze à Brizay.

 

. forage de  la Misselouis situé sur le territoire de Courcoué – à une profondeur de 49 mètres – mis en service en 1983 – qui débite un volume de 22 m3 / heure -

l'eau est refoulée vers le réservoir* du Buisson à Courcoué, qui alimente le réservoir enterré de Purzon à Chaveignes.

 

La qualité de l'eau

 

Depuis avril 2013, l' ARS (agence régionale de santé) du Centre Val de Loire

procède à des recherches de chlorure de vinyle monomère (C.V.M.) dans les réseaux de distribution. Le CVM est un produit chimique, totalement synthétique  fabriqué  lors de l'élaboration des canalisations en PVC  (Polychlorure de vinyle).

Le CVM peut présenter,  même à faible dose,  une toxicité pour l'être humain.

En ce qui concerne les réseaux de distribution d'eau potable, une contamination est possible, lorsque l'eau circule dans des conduites en PVC posées avant 1980.

Le  SIAEP porte une attention particulière à ce problème et a, dès 2016, engagé

une étude de connaissance et de gestion patrimoniale de ses réseaux.

 

Un premier plan de campagne de mesures pour la recherche du CVM a été effectué  au début du mois d'octobre 2016. Les résultats montrent des non-conformités. Les quatre prélèvements  effectués sur le territoire de notre commune sont conformes à la législation. Une nouvelle campagne de mesures est programmée en début d'année.

                                                           ...suite au prochain numéro.                                                                                             

 

* appelé aussi « château d'eau

 
Vign_CHAVEIGNES_Rond_Point_CCPR_2_

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

Définition de la Communauté de Communes suivant l'Article L5214-1 du Code général des collectivités territoriales, modifié par LOI n°2014-173 du 21 février 2014 - art. 11 : "La communauté de communes est un établissement public de coopération intercommunale regroupant plusieurs communes d'un seul tenant et sans enclave.

Elle a pour objet d'associer des communes au sein d'un espace de solidarité, en vue de l'élaboration d'un projet commun de développement et d'aménagement de l'espace."Les communautés de communes ont été créées par les articles 71 et suivants de la « loi du 6 février 1992 relative à l’administration territoriale de la République », afin d'exercer en lieu et place des communes membres un certain nombre de compétences définies par la loi et par leurs statuts. Ce régime juridique a été modifié à plusieurs reprises, notamment par la Loi relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale du 12 juillet 1999, puis la loi du 27 février 2002.

La Communauté de Communes du Richelais regroupe 16 communes et représente environ 8500 habitants.

Pour visiter le site de la Communauté de Communes du Pays de Richelieu Cliquez ICI

 

Pour suivre une présentation

de la voie Verte

par Gonzague Saint Bris

Cliquez ICI 

MAJ:25/05/2017/CLF2014
Créer un site avec WebSelf